exhibition

Exposition Cézanne


ID: 630, Status: proof read
Exhibition period:
Jan 6‒17, 1914
Type:
solo
Organizing Bodies:
MM. Bernheim-Jeune & Cie
Quickstats
Catalogue Entries: 59
Types of Work: painting and drawing: 8, other medium: 7, unknown: 44
Artists: 3
Gender: female: 0, male: 3
Nationalities: 2
collapse all Catalogue View List View
Date Title City Venue Type
Date Title City Venue # of common Artists
May 3‒15, 1909 Aquarelles & Pastels de Cézanne, H.-E. Cross, Degas, Jongkind, Camille Pissarro, K.-X. Roussel, Paul Signac, Vuillard Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 2 artists
Apr 29‒Jun 1905 VII. Jahrgang. Frühjahr 1905. VII. Ausstellung. [Collectionen Vincent van Gogh, Félix Vallotton] Berlin Paul Cassirer 2 artists
Jul 20‒Aug 5, 1911 La Montagne Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 3 artists
Jun 10‒13, 1908 Collection Thadée Natanson Paris Hôtel Drouot 2 artists
Jun 8‒16, 1914 Le Paysage du Midi Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 3 artists
Jun 7‒8, 1911 Collection Henry Bernstein Paris Hôtel Drouot 2 artists
Nov 8, 1910‒Jan 15, 1911 Manet and the Post-Impressionists London Grafton Galleries 3 artists
May 20‒22, 1911 Vente au bénéfice du Monument Cézanne Paris Hôtel Drouot 2 artists
May 1‒15, 1912 Salon de Mai 1912, Première Exposition Marseille Ateliers du Quai Rive-Neuve 3 artists
Jun 26‒Jul 13, 1911 L'Eau Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 3 artists
May 15‒16, 1908 Tableaux Modernes. Aquarelles, Dessins et Pastels Paris Hôtel Drouot 2 artists
Nov 13‒Dec 4, 1909 Natures Mortes et Fleurs (Peintures) Paris Galerie Eug. Blot 2 artists
Apr 18‒30, 1910 D'après les maîtres Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 3 artists
Oct 1‒Nov 1, 1908 VIII. Serie Französische Impressionisten Zurich Zurich (exact location unknown) 3 artists
May 17‒28, 1910 Nus Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 2 artists
Oct‒Nov 1907 Třiadvacátá výstava Spolku výtvarných umělců Manes v Praze 1907. Francouzští impressionisté [Twenty-third Exhibition of the Union of Fine Artists Manes in Prague 1907. French Impressionists] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 2 artists
Mar 8‒Apr 13, 1913 Interprétations du Midi Brussels Brussels (exact location unknown) 2 artists
Dec 19‒30, 1910 La Faune Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 2 artists
Sep 1913 A XIX. század nagy francia mesterei [The Great French Masters of the XIX. Century] Budapest Ernst Múzeum 2 artists
Dec 10‒31, 1907 Exposition de Cent Vingt Tableautins, Peintures, Aquarelles, Pastels et Dessins Paris Galerie Eug. Blot 2 artists
Apr 28‒May 19, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] Boston Copley Hall 2 artists
Oct 12, 1913‒Jan 16, 1914 Post-Impressionist and Futurist Exhibition London Doré Gallery 2 artists
Mar 19‒22, 1907 Collection de M. George Viau (Deuxième Vente) Paris Galeries Durand-Ruel 2 artists
May 1907 Tavaszi kiállitás. Gauguin, Cézanne stb. művei [Spring Exhibition. Works of Gauguin, Cézanne etc.] Budapest Nemzeti Szalon 2 artists
Dec 16, 1907‒Jan 4, 1908 Portraits d'Hommes Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 2 artists
May 1‒31, 1907 Ausstellung französischer Kunstwerke Stuttgart Museum der bildenden Künste 2 artists
Mar 2‒Apr 2, 1907 L'Exposition d'Art Français Contemporain au Chateau Des Rohan Strasbourg Chateau des Rohan 2 artists
Oct‒Nov 1910 Ausstellung französischer Kunst des 18., 19. und 20. Jahrhunderts Leipzig Museum der bildenden Künste 2 artists
Mar 24‒Apr 16, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] Chicago The Art Institute of Chicago 3 artists
May 2‒Jun 7, 1910 (Apr 19‒May 25, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Saint Petersburg Vladimir Izdebsky 2 artists
Jun 25‒Jul 20, 1910 (Jun 12‒Jul 7, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Riga Vladimir Izdebsky 2 artists
Dec 17, 1909‒Feb 6, 1910 (Dec 4, 1909‒Jan 24, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Odessa Vladimir Izdebsky 2 artists
1912 Выставка сто лет французской живописи (1812-1912) [Vy'stavka sto let franczuzskoj zhivopisi (1812-1912) : Exhibition 100 Years of French Painting (1812-1912)] Saint Petersburg Institut Francais de St. Pétersbourg 3 artists
Feb 26‒Mar 27, 1910 (Feb 13‒Mar 14, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выстака картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'staka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Kiev Vladimir Izdebsky 2 artists
Feb‒Jun 1915 Terza esposizione Internazionale d'Arte della "Secessione" Rome Palazzo dell'Esposizone 2 artists
May 25‒Sep 30, 1912 Internationale Kunstausstellung des Sonderbundes Westdeutscher Kunstfreunde und Künstler zu Cöln Cologne Städtische Ausstellungshalle am Aachener Tor 2 artists
Feb 1‒Mar 31, 1914 Internationale Ausstellung in der Kunsthalle Bremen Bremen Kunsthalle Bremen 2 artists
Feb 17‒Mar 15, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] New York Armory of the 69th Infantry 3 artists
Mar‒Jun 1913 Prima Esposizione Internazionale d'Arte della "Secessione" Rome Palazzo dell'Esposizone 2 artists
Oct 6‒Nov 15, 1906 Salon d'Automne. 4e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 2 artists
1912 Sommaire des Peintures et Sculptures de l'École Contemporaine exposées dans les Galeries du Musée National du Luxembourg Paris Musée National du Luxembourg 2 artists
Oct 18‒Nov 25, 1905 Salon d'Automne. 3e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 2 artists
1913 Exposition Universelle et Internationale de Gand en 1913: Groupe II. Beaux-Arts: Œuvres modernes. Ghent Exposition universelle de Gand 2 artists
Apr 13‒Jul 1912 Stedelijke Internationale Tentoonstelling Van Kunstwerken Van Levende Meesters Amsterdam Stedelijk Museum 2 artists
Catalogue
Exposition Cézanne. Paris 1914.
Printed by: Moderne Imprimerie, 37, Rue Gandon, Paris (13°), nr. of pages: 75 [PDF page number: 139].
Holding Institution: Bibliothèque des Arts Décoratifs
Preface
Mirbeau, Octave, p. 7-10

"Préface

Il est toujours absurde de commenter les peintres. Et quand il s’agit de celui-là, le plus grand entre les plus grands, cela devient une sorte de sacrilège. Lui prêter des intentions littéraires, imaginer même que la littérature – ne fût-elle pas d’un critique d’art ou d’un esthète – puisse faciliter la compréhension de son œuvre, en restituer – si lointainement que ce soit – la pensée ou le sentiment, c’est le plus qu’ignorer Cézanne, c’est le blasphémer. C’est le regarder avec les yeux de l’âme, avec cet organe quasiment mystique dont sont pourvus les poètes et les femmes du monde, c’est fermer devant lui ces vulgaires yeux de la tête, auxquels nous, ne devons jamais que des impressions si grossièrement matérielles.

Oui, nous avons en Cézanne le plus peintre de tous les peintres, un peintre qui jamais n’embrassa son œuvre de préoccupations étrangères à la peinture, qui répudia comme une malhonnêteté tous les vains et faciles ornements, tous les escamotages, tous les truquages et qui respecta la nature jusqu’au point de paraître, comme elle, quelquefois enfantin, naïf et impuissant. Il chercha dans la vérité innombrable la source unique de son inspiration, et fit son unique et merveilleuse joie d’une discipline sévère et d’un travail acharné. Et sa discipline, la vraie, la seule qui ne soit pas dégradante, n’était que la plus inquiète recherche, que l’acharnement d’un esprit jamais satisfait et qui ne peut jamais l’être. Car, s’il est facile de suivre les dogmes d’un art, la joie cruelle de ceux qui ont la nature pour maître est de savoir qu’ils ne l’atteindront jamais.
Ceux qui ont transformé le classicisme de Cézanne en une sagesse scolaire n’ont pas deviné que l’incomparable joie qu’il eut à peindre, à peindre toute sa vie, était singulièrement proche du supplice de Tantale.

Un très admirable artiste m’a déclaré ceci :
« Quand je travaille, je recouvre d’un voile tous les Cézannes que j’ai chez moi. Vous savez, c’est trop décourageant. Sans cela, je crois bien que je ne pourrais jamais peindre, tant la moindre de ces toiles est la perfection de la peinture. »

Jamais aucune artiste n’eut à subir autant d’outrages, et de toutes les sortes. Il les négligea ou ne les connut pas, car il ne travaillait que pour lui, non pour les autres. Ceux-là mêmes qui ne l’insultèrent pas, qui tentèrent de le défendre ou de l’explique, ne l’ont pas compris. De son art, ils donnèrent des interprétations extravagantes, presque cabalistiques, comme s’il se fût agir d’un auteur difficile, nébuleux ou démoniaque, alors que Cézanne n’était que simplicité, limpidité, harmonie. Il en souriait tristement. On l’a enrégimenté parmi les impressionnistes, et justement il fut le contraire d’un impressionniste, lui qui s’efforça toujours d’atteindre à la pureté, à la perfection classique.

Et les cuistres, qui ne voient ni par les yeux de la tête, ni même par les yeux de cette âme que les passions humaines et les sentiments humaines souillent encore, les cuistres qui voient par les yeux de l’intelligence pure, de la prédominante intelligence, diront aussi : « C’est un classique… c’est un grand classique… c’est le dernier… c’est le premier des classiques… »

Et ils entendent par là que Cézanne, docile aux petites disciplines, est le meilleur élève d’une de ces académies néo-classiques, néo-symbolistes ou néo-cubistes, où l’on enseigne aux jeunes filles des meilleures familles de France et de Scandinavie à border des coussins selon les meilleurs principes de Nicolas Poussin et aux jeunes gens, las du tennis et du golf, à présenter, dans une abstraite et scolastique nudité, des vierges porteuses d’offrandes et balanceuses de palmes. Ils démontrent avec une admirable rigueur syllogistique que la peinture de Cézanne prouve la nécessité du service de trois ans et l’excellence de l’enseignement que dispense l’école des Beaux-Arts. Ils ont déduit les plus stupides théories classiques de l’œuvre du grand peintre qui fut classique parce qu’il n’avait pas de théorie, qui ne répéta nul classicisme, qui ne connut aucune doctrine, qui ne déduisait pas son art, mais l’inventait, si c’est inventer que de regarder, regarder encore, regarder toujours…

Un homme de haute intelligence et de grand goût, un de ceux qui ont le mieux écrit sur l’art, particulièrement sur les peintres de la Renaissance italienne, un étranger, naturellement, et pas même un Latin, cela va de soi, a réuni une des plus importantes collections qui soient des œuvres de Cézanne. Cette collection, il la lègue aux Offices de Florences. De ce testament, je connais la partie qui concerne le peintre d’Aix. Il y est dit : « Je veux que Cézanne, après ma morte, trouve la place glorieuse qui lui est due, au milieu de sa vraie famille, parmi ses pairs, les grands Florentins. » Cézanne aura donc une salle, non pas au musée du Louvre, qui la lui eût refusée, mais au musée, non moins illustre, des Offices qui la lui prépare avec reconnaissance.

Cézanne eût été bien étonné s’il avait su que de sa rude vérité, de sa simplicité magnifique et désornée, on prétendît tirer des règles et des lois. Déjà il s‘impatientait des emprunts de Gauguin. Un jour il nous disait : « Ce monsieur Gauguin, écoutez un peu… Oh ! ce monsieur Gauguin… J’avais une petite sensation, une toute petite, toute petite sensation. Rien… ce n’était rien… ce n’était pas plus grand que ça… Mais enfin, elle était à moi, cette petite sensation. Eh bien ! un jour, ce monsieur Gauguin, il me l’a prise. Et il est parti avec elle. Il l’a trimballée sur des paquebots, la pauvre !... à travers des Amériques… des Bretagnes et des Océanies, dans des champs de cannes à sucre et de pamplemousses… chez les nègres, est-ce que je sais ? Est-ce que je sais ce qu’il en a fait ? Et moi, maintenant, que voulez-vous que j’en fasse ? Ma pauvre petite sensation ! » Et Cézanne soupirait, gémissait comme une enfant.

Ce contemporain des impressionnistes fait penser aux plus grand peintres de la Renaissance. Cet amateur qui promenait son chevalet dans la campagne d’Aix semble, quand il regardait le monde des apparences, lui donner on ne sait quelle signification mystérieuse et définitive et l’avoir construit pour son usage personnel.

Dire qu’il connaissait les musées n’est pas assez. Il les devinait. Il les inventait. Une seule toile d’un maitre lui révélait l’œuvre tout entière. Souvent la plus grossière image photographique y suffisait. Il regardait avec le même scrupule les réalisations des maîtres et la nature qu’il avait sous les yeux. Mais il ne tirait aucun orgueil de cette culture incomparable où se conciliaient peut-être eût-il tout simplement répondu : « Je sais mettre sur une toile des vertes, des bleus et des rouges. »"
Catalogue Structure
"Préface, par Octave Mirbeau", p. 7-10
"Note des éditeurs", p. 13-16
"Autographe de Cézanne", p. 17-18
"Biographie, par Théodore Duret", p. 23-37
"Cézanne, par Léon Werth", p. 40-50
"Le monument Cézanne, par Frantz Jourdain", p. 51-55
"Nomenclature des planches", cat. no. 1-59, p. 60-75
Additional Information
Other Mediums listed
Note
- The exhibition is considered to be a solo exhibition, even though two other artists are exhibiting.
- The exact opening and closing date of the exhibition is not given in the catalogue, however it is mentioned in Gordon.

+Gender Distribution (Pie Chart)

+Artists’ Age at Exhibition Start(Bar Chart)

+Artists’ Nationality(Pie Chart)

+Exhibiting Cities of Artists(Pie Chart)

+Catalogue Entries by Type of Work(Pie Chart)

+Catalogue Entries by Nationality(Pie Chart)

Name Date of Birth Date of Death Nationality # of Cat. Entries
Paul Signac 1863 1935 FR 1
Félix Vallotton 1865 1925 CH 1
Paul Cézanne 1839 1906 FR 50
Recommended Citation: "Exposition Cézanne." In Database of Modern Exhibitions (DoME). European Paintings and Drawings 1905-1915. Last modified May 25, 2020. https://exhibitions.univie.ac.at/exhibition/630