exhibition

Collection Thadée Natanson

Œuvres de Albert André, Bonnard, Cézanne, Delacroix, Daumier, Guys, Marquet, Odilon Redon, K.-X. Roussel, Seurat, Vallotton, L. Valtat, Vuillard
ID: 1266, Status: proof read
Exhibition period:
Jun 10‒13, 1908
Type:
auction
Currency:
F (French Franc)
Quickstats
Catalogue Entries: 65
Artists: 13
Gender: female: 0, male: 13
Nationalities: 2
collapse all Catalogue View List View
Date Title City Venue Type
Date Title City Venue # of common Artists
May 15‒16, 1908 Tableaux Modernes. Aquarelles, Dessins et Pastels Paris Hôtel Drouot 9 artists
Jun 7‒8, 1911 Collection Henry Bernstein Paris Hôtel Drouot 6 artists
Jun 3‒15, 1907 Exposition des Oeuvres (Peinture et Sculpture) de MM. Bonnard, Maurice Denis, Hermann-Paul, Lacombe, Aristide Maillol, Ranson, K-X. Roussel, Sérusier, Vallotton et Vuillard Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 4 artists
Jul 20‒Aug 5, 1911 La Montagne Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 6 artists
Jun 8‒16, 1914 Le Paysage du Midi Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 6 artists
Dec 1912 Ausstellung von Werken Moderner Franzosen Vienna Galerie Arnot 4 artists
Jun 26‒Jul 13, 1911 L'Eau Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 8 artists
Dec 19‒30, 1910 La Faune Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 9 artists
May 17‒28, 1910 Nus Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 8 artists
Nov 8, 1910‒Jan 15, 1911 Manet and the Post-Impressionists London Grafton Galleries 6 artists
May 20‒22, 1911 Vente au bénéfice du Monument Cézanne Paris Hôtel Drouot 5 artists
Oct‒Nov 1907 Třiadvacátá výstava Spolku výtvarných umělců Manes v Praze 1907. Francouzští impressionisté [Twenty-third Exhibition of the Union of Fine Artists Manes in Prague 1907. French Impressionists] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 8 artists
May 3‒15, 1909 Aquarelles & Pastels de Cézanne, H.-E. Cross, Degas, Jongkind, Camille Pissarro, K.-X. Roussel, Paul Signac, Vuillard Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 3 artists
Jul 18‒Sep 30, 1912 Die klassische Malerei Frankreichs im 19. Jahrhundert Frankfurt am Main Gebäude des Frankfurter Kunstvereins 8 artists
Mar 1, 1913 Französische Impressionisten Vienna Galerie Miethke 4 artists
Oct 1‒Nov 1, 1908 VIII. Serie Französische Impressionisten Zurich Zurich (exact location unknown) 9 artists
Nov 14‒30, 1907 Fleurs et Natures Mortes Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 6 artists
Feb‒Mar 1910 XXXI. výstava S. V. U. Manes. Les indépendants [XXXI. Exhibition of the Union of Fine Artists Manes. Les Indépendants] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 4 artists
Nov 25‒Dec 7, 1912 Exposition Annuelle, 1er Groupe Paris Galerie Druet 3 artists
Nov 1‒Dec 7, 1913 [XVI. Jahrgang. 1913/14. Zweite Ausstellung]. Degas / Cézanne Berlin Paul Cassirer 3 artists
Jan 6‒17, 1914 Exposition Cézanne Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 2 artists
Nov 27‒Dec 9, 1911 Exposition Annuelle, 1er Groupe Paris Galerie Druet 3 artists
Mar 15‒Apr 28, 1907 Paul Gauguin [und französische Postimpressionisten] Vienna Galerie Miethke 3 artists
Sep 1913 A XIX. század nagy francia mesterei [The Great French Masters of the XIX. Century] Budapest Ernst Múzeum 7 artists
Oct 24‒Dec 2, 1912 XV. Jahrgang. 1912-13. Erste Ausstellung. [Galerie-Ausstellung] Berlin Paul Cassirer 6 artists
Dec 4‒17, 1910 Exposition Annuelle, 1er Groupe Paris Galerie Druet 3 artists
Dec 16, 1907‒Jan 4, 1908 Portraits d'Hommes Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 12 artists
Mar 8‒Apr 13, 1913 Interprétations du Midi Brussels Brussels (exact location unknown) 6 artists
Jul 3‒20, 1908 Exposition De Tableaux Modernes Paris Galerie Druet 4 artists
May 1‒15, 1912 Salon de Mai 1912, Première Exposition Marseille Ateliers du Quai Rive-Neuve 5 artists
Apr 18‒30, 1910 D'après les maîtres Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 6 artists
May 9‒12, 1914 Collection Roger Marx. Tableaux, Pastels, Dessins, Aquarelles, Sculptures Paris Galerie Manzi, Joyant 8 artists
Nov 13‒Dec 4, 1909 Natures Mortes et Fleurs (Peintures) Paris Galerie Eug. Blot 4 artists
Oct 15‒Nov 8, 1908 XI. Jahrgang. Winter 1908/09. II. Ausstellung. [Kollektion Lovis Corinth. Ausstellung "Stilleben"] Berlin Paul Cassirer 4 artists
Dec 10‒31, 1907 Exposition de Cent Vingt Tableautins, Peintures, Aquarelles, Pastels et Dessins Paris Galerie Eug. Blot 6 artists
Mar 2‒4, 1907 Collection de M. George Viau Paris Galeries Durand-Ruel 3 artists
May 9‒Jun 3, 1908 X. Jahrgang. 1907/1908. X. Ausstellung. Francisco de Goya Berlin Paul Cassirer 2 artists
May 14‒16, 1914 Collection de M. Herbert Kullmann (de Manchester) Paris Hôtel Drouot 2 artists
Mar‒Apr 1913 Kollektion Moderner Franzosen Vienna Galerie Arnot 3 artists
May‒Jun 1914 46. výstava S.V.U. Manes v Praze (členská) [46. (Member's) Exhibition of the Union of Fine Artists Manes in Prague] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 4 artists
Nov 17‒29, 1913 Exposition Annuelle, 1er Groupe Paris Galerie Druet 2 artists
Apr 29‒Jun 1905 VII. Jahrgang. Frühjahr 1905. VII. Ausstellung. [Collectionen Vincent van Gogh, Félix Vallotton] Berlin Paul Cassirer 2 artists
Jan 1914 Moderne Franzosen Vienna Galerie Arnot 3 artists
Apr 28‒May 19, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] Boston Copley Hall 6 artists
Mar 12‒Apr 17, 1910 La Libre Esthétique. L'Évolution du Paysage Brussels Brussels (exact location unknown) 5 artists
Mar 15‒16, 1911 Tableaux Modernes. Aquarelles - Pastels - Dessins Paris Hôtel Drouot 6 artists
Mar 7‒Apr 12, 1909 La Libre Esthétique. Seizième Exposition Brussels Brussels (exact location unknown) 4 artists
Mar 19‒22, 1907 Collection de M. George Viau (Deuxième Vente) Paris Galeries Durand-Ruel 6 artists
1907 Collection Moreau (Tableaux, Dessins, Aquarelles et Pastels) Paris Palais du Louvre - Pavillon de Marsan 3 artists
Mar 1‒Apr 5, 1908 La Libre Esthétique, Salon Jubilaire Brussels Brussels (exact location unknown) 5 artists
1912 Выставка сто лет французской живописи (1812-1912) [Vy'stavka sto let franczuzskoj zhivopisi (1812-1912) : Exhibition 100 Years of French Painting (1812-1912)] Saint Petersburg Institut Francais de St. Pétersbourg 13 artists
Nov 22‒23, 1910 Collection de M. Albert Bernier Paris Hôtel Drouot 3 artists
Feb 10‒25, 1905 Première exposition d'Ensemble d'Intimistes (Peintres d'Intérieurs) Paris Galeries Henry Graves and Co Ltd. 2 artists
07/1913 - end/09/1913 [XV. Jahrgang. 1912/13. Zehnte Ausstellung. Sommerausstellung] Berlin Paul Cassirer 2 artists
Oct 12, 1913‒Jan 16, 1914 Post-Impressionist and Futurist Exhibition London Doré Gallery 4 artists
Oct 21‒Nov 20, 1905 Exposition de Peintures Paris Galerie B. Weill 2 artists
Oct 5‒Dec 31, 1912 Second Post-Impressionist Exhibition. British, French and Russian Artists London Grafton Galleries 3 artists
Mar 18‒Apr 23, 1911 La Libre Esthétique, dix-huitième Exposition à Bruxelles Brussels Brussels (exact location unknown) 2 artists
Apr 27‒Jun 19, 1910 Nemzetközi Impresszionista kiállítás [International Impressionist Exhibition] Budapest Művészház 4 artists
beg/01/1913 - 20/01/1913 XV. Jahrgang. 1912-13. Dritte Ausstellung. [Sammlung Gottlieb Friedrich Reber, Barmen] Berlin Paul Cassirer 2 artists
May‒Oct 1909 Internationale Kunstschau Wien Vienna Gebäude der Kunstschau Wien 5 artists
Mar 24‒Apr 16, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] Chicago The Art Institute of Chicago 8 artists
Oct 6‒Nov 5, 1911 Internationale Tentoonstelling van Moderne Kunst. Moderne Kunst Kring Amsterdam Stedelijk Museum 2 artists
Jul 16‒Oct 9, 1910 Ausstellung des Sonderbundes Westdeutscher Kunstfreunde und Künstler Dusseldorf Städtischer Kunstpalast 3 artists
1913 XXVI. Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 4 artists
1908 Fünfzehnte Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 5 artists
1910 Katalog-Auszug eines Teiles der im Besitze der Modernen Galerie befindlichen Werke Munich Moderne Galerie (Heinrich Thannhauser) 3 artists
Aug‒Sep 1913 Neue Kunst. II.Gesamtausstellung Munich Hans Goltz 3 artists
Mar 2‒Apr 2, 1907 L'Exposition d'Art Français Contemporain au Chateau Des Rohan Strasbourg Chateau des Rohan 4 artists
Oct‒Nov 1912 Sammlungen Richard Muther, Ludwig Hevesi Vienna Galerie Miethke 2 artists
May 1‒31, 1907 Ausstellung französischer Kunstwerke Stuttgart Museum der bildenden Künste 4 artists
Feb 17‒Mar 15, 1913 International Exhibition of Modern Art [Armory Show] New York Armory of the 69th Infantry 10 artists
Oct‒Nov 1910 Ausstellung französischer Kunst des 18., 19. und 20. Jahrhunderts Leipzig Museum der bildenden Künste 4 artists
Nov 1909 Eröffnungs-Ausstellung November 1909. Moderne Galerie München Munich Moderne Galerie (Heinrich Thannhauser) 2 artists
Feb 1‒Mar 31, 1914 Internationale Ausstellung in der Kunsthalle Bremen Bremen Kunsthalle Bremen 6 artists
May 1907 Tavaszi kiállitás. Gauguin, Cézanne stb. művei [Spring Exhibition. Works of Gauguin, Cézanne etc.] Budapest Nemzeti Szalon 3 artists
Feb 29‒Apr 20, 1908 Frühjahr-Ausstellung des Vereins bildender Künstler Münchens "Secession" Munich Königliches Kunstausstellungsgebäude am Königsplatz 3 artists
Oct 1912 Neue Kunst. Erste Gesamt-Ausstellung Munich Hans Goltz 2 artists
Dec 17, 1909‒Feb 6, 1910 Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Odessa Vladimir Izdebsky 4 artists
May 16‒Oct 31, 1911 Internationale Kunstausstellung der Münchener Secession Munich Königliches Kunstausstellungsgebäude am Königsplatz 4 artists
Feb 26‒Mar 27, 1910 Салон. Интернациональная выстака картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'staka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Kiev Vladimir Izdebsky 4 artists
May 25‒Sep 30, 1912 Internationale Kunstausstellung des Sonderbundes Westdeutscher Kunstfreunde und Künstler zu Cöln Cologne Städtische Ausstellungshalle am Aachener Tor 4 artists
Jun 25‒Jul 20, 1910 Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Riga Vladimir Izdebsky 3 artists
Mar‒Jun 1913 Prima Esposizione Internazionale d'Arte della "Secessione" Rome Palazzo dell'Esposizone 4 artists
Apr 1909 Achtzehnte Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 3 artists
1906 Elfte Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 3 artists
Dec 6, 1907‒Jan 5, 1908 Vierzehnte Ausstellung der Berliner Secession, Zeichnende Künste Berlin Paul Cassirer 2 artists
Oct 6‒Nov 15, 1906 Salon d'Automne. 4e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 9 artists
Apr 12‒Sep 30, 1914 Erste Ausstellung der Freien Secession Berlin Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 3 artists
Oct 18‒Nov 25, 1905 Salon d'Automne. 3e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 9 artists
Nov 1910‒Jan 1911 Einundzwanzigste Ausstellung der Berliner Secession. Zeichnende Künste Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 2 artists
May 2‒Jun 7, 1910 Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Saint Petersburg Vladimir Izdebsky 2 artists
Feb‒Jun 1915 Terza esposizione Internazionale d'Arte della "Secessione" Rome Palazzo dell'Esposizone 3 artists
1911 XXII. Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 2 artists
1912 XXIV. Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 2 artists
1913 Exposition Universelle et Internationale de Gand en 1913: Groupe II. Beaux-Arts: Œuvres modernes. Ghent Exposition universelle de Gand 8 artists
Oct 1‒Nov 8, 1908 Salon d'Automne. 6e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 2 artists
May 1‒Oct 20, 1907 Internationale Kunstausstellung Mannheim Mannheim Kunsthalle Mannheim 2 artists
May 9‒Nov 2, 1914 Exposition Générale des Beaux-Arts / Salon Triennale Brussels Palais du Cinquantenaire 3 artists
1912 Sommaire des Peintures et Sculptures de l'École Contemporaine exposées dans les Galeries du Musée National du Luxembourg Paris Musée National du Luxembourg 3 artists
Apr 22‒Oct 31, 1905 VI. Esposizione d'Arte della Città di Venezia Venice Giardini Pubblici 2 artists
Organizing Committee
Me Henri Baudoin
Commissaire-Priseur

MM. Bernheim Jeune
Experts près la cour d'appel
Opening Hours
"exposition privée" : wed 10/06 and thu 11/06, 10 am - 6 pm "exposition publique" : fri 12/06, 1:30 pm - 6 pm "vente" : sat 13/06, 2 pm
Catalogue
Collection Thadée Natanson. Œuvres de Albert André, Bonnard, Cézanne, Delacroix, Daumier, Guys, Marquet, Odilon Redon, K.-X. Roussel, Seurat, Vallotton, L. Valtat, Vuillard. 1908.
Nr. of pages: 37.
Holding Institution: Bibliothèque des Arts Décoratifs
Preface
Mirbeau, Octave: Préface, p. VII-XVI

"Cette collection, je la connais ; je l'ai vue se former. Elle m'enchante. Elle ne saurait laisser indifférent aucun homme de goût.
Et puis elle a un mérite particulier.
C'est quelque chose déjà d'y voir réunis des morceaux exquis, et, ce qui vaut mieux, des exemplaires décisifs du travail que, durant douze années, accomplirent les meilleurs peintres contemporains du collectionneur ; mais l'intention qui les a rassemblés est significative.
La plupart des collections, n'attestent que des manies. Ainsi l'affreuse, la redoutable collection de M. Thiers, ainsi tant de collections d'éteignoirs et de tabatière, collections du XVIIIe ou collections de débris de pots persans. Ici, ce n'est pas la collection d'un maniaque, mais l'effort d'un homme qui eut le don de choisir, à mesure qu'elles naissaient, les œuvres marquantes des peintres qu'il préfère et de les choisir avant qu'elles eussent marqué. [p. VII]

Tous ces objets ont été réunis par quelqu'un qui les aimait et l'a prouvé, puisqu'il est le premier qui ait osé et peut-être le seul jusqu'ici qui ait su en parler. Je ne saurais ni ne voudrais pour ma part rien dire d'autre de Vuillard, de Bonnard, de Roussel ou de Vallotton que ce que Thadée Natanson en a écrit au jour le jour dans ces pages de La revue blanche, souvent difficiles, toujours ingénieuses et, par-dessus tout, clairvoyantes.
Comme il a, surtout pour Bonnard et Vuillard, suivi attentivement leur production depuis le début ou les premières années 90 jusqu'aux premières années 900 et que ce sont, avec K.-X. Roussel et Vallotton, depuis les impressionnistes, les meilleurs peintres qui aient paru, cette collection a une véritable valeur historique.
Si j'étais M. Dujardin-Beaumetz, j'achèterais en bloc cette soixantaine de peintures. Car il est certain qu'il serait dommage de voir cette collection, si une, si harmonieuse, si réfléchie, dispersée.
A tout le moins les amateurs les plus délicats trouveront ici de quoi se satisfaire, et l'on ne saurait trop recommander au spéculateur qu'il y a dans tout amateur de s'y approvisionner, car il n'y a pas pour distinguer la valeur des Bonnards et des Vuillards de guide plus sûr que celui qui a réuni cette collection de leurs œuvres.
**
Il n'est pas de peintre qui ait peint ou des choses magnifiques ou qui en ait peint de véritablement savoureuses, de 1891 à 1903, à propos de qui Thadée Natanson n'ait [p. VIII]
formulé des réflexions pleines de sagesse. (J'omets à dessein ici l'hommage qu'il a rendu chaque fois qu'il en a trouvé l'occasion, à Rodin et à Maillol). Tous ne sont pas représentés. Parce qu'il était forcé de se borner, je trouve excellent que ce connaisseur se soit cantonné dans l'œuvre des meilleurs parmi ses contemporains exacts.
N'empêche, Renoir manque, qu'il admire par-dessus tout, avec Monet, Renoir, qui se félicitait, à propos d'une étude consacrée à une de ses expositions, du " plaisir éprouvé à lire de belles choses écrites à propos du travail qu'on a fait"; Monet, dont je sais combien il goûte le goût de Thadée Natanson; Pissarro qui se plaisait tant à bavarder avec lui ; Berthe Morisot qu'il aimait pour elle-même et pour le culte que lui avait voué notre cher Stéphane Mallarmé ; Puvis de Chavannes qui s'applaudissait de lui plaire ; Degas, qui ne lui a pas toujours été tendre, Toulouse-Lautrec, qu' il a particulièrement chéri, Forain, qui tient à l'un et l'autre ; Cross et Signac qu'il admire profondément; Luce, Gauguin dont il connut l'influence sur ses cadets ; Cottet et Maurice Denis qu'il estime ; d'Espagnat qui très souvent le séduit et Rousseau qui l'intéresse.
Cézanne du moins, dont il fut des premiers à commencer la glorification au temps où Vollard réunissait de ses natures mortes, dans sa première petite boutique, Cézanne est représenté par un des plus séduisants et des plus complets parmi les paysages de lui que je connaisse.
Avec K.-X. Roussel et aux côtés de Bonnard et Vuillard dont Thadée Natanson a suivi le développement depuis les peintures que raidissent encore, non sans grâce, les théories, jusqu'au complet et plus libre épanouissement de [p. IX]
leurs dons, d'autres y figurent : \Valtat et Marquet, pleins des plus belles promesses qu'ils ont commencé de tenir, Odilon Redon avec sa belle imagination de coloriste profond, arrivant à orchestrer en couleur le prodige primitif de ses noirs, Albert André dans la fleur de son charme, Vallotton enfin, compositeur subtil, écrivain magistral des formes du corps féminin, auteur du portrait qui méritait bien sa place en tête de ce catalogue. Ajoutez encore des souvenirs, hommages rendus à la mémoire de Delacroix représenté par un croquis peint, délicieux ; de Daumier (l'impeccable, qui ne s'est jamais appliqué en vain), par un morceau adorable ; de Seurat, novateur que La revue blanche, la première, remit en honneur à la première place ; du charmant Constantin Guys, un des legs précieux du goût courageusement éloquent de Baudelaire.
**
Il revient au même d'écrire que K.-X. Roussel, Bonnard et Vuillard sont les plus grands peintres ou les plus peintres parmi ceux de leur génération. J'aime mieux dire qu'ils sont les plus peintres, car tous ceux qui aiment la peinture et auxquels je m'adresse saisiront mieux quel don essentiel je veux dire.
J'écris avec une grande tranquillité au printemps de 1908 qu'il est émouvant de les voir parvenir à la maturité de leur génie tandis que Renoir et Monet achèvent avec splendeur une carrière qui fut splendide et, non moins, que Cézanne ait pu voir tout ce qu'ils apportaient. En l'écrivant, je songe à la gentillesse que Courbet témoignait à Monet adolescent et à la ferveur clairvoyante qui faisait réussir à Renoir des copies de Delacroix dont on riait autour de lui. [p. X]
Vers 1891 le sens que l'œuvre de Roussel, de Vuillard, de Bonnard prendrait dans l’histoire de la peinture française était douteux. Il est très clair en 1908. C’est un mérite de l'avoir distingué dès 1891 et il est juste de le proclamer en 1908.
Emmanuel Kant disait que David Hume l'avait réveillé du sommeil dogmatique. Il est arrivé à la peinture française quelque chose d'analogue que commence de marquer l'effort impressionniste. Ces peintres ramènent déjà à leurs impressions, ou à eux-mêmes, l'origine d'une production qu'on situait avant eux, que la plupart continuent de situer dans ce qu'on appelle la nature ; affirmation que leur souci inquiet pour la première fois, peut-être, mit en doute.
L'effort des peintres qui nous occupent ici va plus avant dans la même direction. Si, historiquement, ils continuent l'art d'illustres devanciers, dont ils sont pénétrés, on peut à propos d'eux parler, sinon de progrès, expression qui, appliquée à l'art plastique, est dénuée de sens, du moins d'une oscillation d'une plus grande amplitude.
Ce qui d'abord les relie à un Cézanne et un Renoir, à Manet ou à Monet, à Degas et, pour la même raison, à la lignée qui remonte par Corot et Courbet jusqu'à Delacroix et jusqu'à Chardin et au Poussin, c'est - regardez, il suffit de regarder - qu'ils sont essentiellement peintres.
Aucune préoccupation, chez eux, étrangère à la peinture.
L'invariable sujet de leurs tableaux ou de leurs décorations est un sujet de peinture. Il ne s'agit jamais pour eux que de composer des harmonies, de faire valoir des tons, c'est-à-dire des rapports de tons, de faire chanter des compo- [p. XI]
sitions nouvelles de couleurs et d'en imaginer qui serviront de modèles ou si l'on veut de matrices.
Mais ce qu'il faut noter, c'est qu'en réaction contre un préjugé devenu universel et tyrannique - et que les impressionnistes n'ont pas peu contribué à fortifier - ces peintres-ci ne peignent pas d'après nature, ou, du moins, s'il leur arrive de recourir au modèle, c'est sans être dupe de la valeur d'une méthode qui n'est ni la meilleure ni la seule dont on doive user. Remarquez qu'ils n'ont commencé ou recommencé de le faire qu'assez tard et après avoir déjà beaucoup travaillé.
Ils se sont mis à peindre au moment où le livre de Taine venait de populariser les analyses des philosophes anglais, où la théorie, féconde, des signes aboutissait à ce qu'on appela le symbolisme dont, avec Bernard, Gauguin et Sérusier faisaient une application à la peinture. Ils ont vu les débuts de la photographie instantanée. En même temps ils faisaient connaissance de l'art de l'Orient et de l'Extrême-Orient, qui avaient déjà réveillé leurs aînés, Monet en particulier, de ces estampes japonaises qui ont eu sur leur développement une influence profonde et dont on retrouve à chaque instant dans leur œuvre le souvenir des procédés exquis. La première estampe affiche qui ait joyeusement éclaté sur les murs de Paris, depuis Daumier, si différente des délicieuses enluminures de Chéret, cette France-Champagne, aujourd'hui introuvable, est l'œuvre de Bonnard. Elle inaugurait un renouveau de l'art de la lithographie (l'étude aussi de sa technique a servi puissamment chacun d'eux et laissé sa trace parmi leurs préoccupations), de cet art que Toulouse-Lautrec devait pousser jusqu'au degré qu'on sait de raffinement et de maîtrise. [p. XII]
Tout en apprenant péniblement leur métier - qui ne s’enseigne plus - ils se libéraient de nombre de préjugés, en particulier de celui qui voulait, les yeux fermés, qu'il n'y eût qu'une tradition pour les arts plastiques, des Grecs aux Italiens et des Italiens jusqu'à nous. Chaque jour au contraire ou chaque excursion d'un homme de goût et avisé en fait découvrir une de plus, entièrement nouvelle, le commerce de chacune menant à mieux apprécier les autres.
Insensiblement ils triomphaient aussi du préjugé de la nature.
Non pas qu'ils allassent jusqu'à nier la nature. Mais ils y exilaient la source mystérieuse de nos sensations et c'est sur celles-ci qu'ils réfléchissaient uniquement. La nature n'était plus pour eux rien d'absolu et ils comprenaient que les mieux doués d'entre nous, ceux qui conquièrent le droit d'être salués du nom de créateurs, la font et la transforment à mesure, au gré de leur génie.
Partant d'un mot célèbre, ils auraient pu arriver à dire que la nature n'est qu'un état de notre développement intellectuel.
La religion des objets et la conception traditionnelle du dessin s'en trouvaient atteintes jusqu'en leur fond. (Il est vrai qu'on ne fait jamais que changer d'idolâtrie.)
C'est par des réflexions de ce genre qu'ils ont pu parvenir à une notion plus ou moins distincte mai, intelligente de leur art et à la clairvoyance des moyens purement sensuels par lesquels il atteint son objet totalement abstrait ou spirituel.
Le dessin et la couleur évoquent des objets ou pour mieux dire des sensations au moyen de signe, (et c'est tout le procédé de l'intelligence ou de l'abstraction); leur occu- [p. XIII]
pation exclusive, à ces peintres, a toujours été, en tâchant d'oublier les modèles préalables ou les combinaisons traditionnelles, non pas de créer de la couleur, ce qui n'a pas de sens, mais des jeux de couleurs, l'art plastique commençant au moment où l'on combine, pour le plaisir ou par jeu, des formes, c'est-à-dire des signes en vue d'émouvoir l'esprit par le moyen des sens.
De sorte que les œuvres ou ils aboutissent, si complètement qu'elles baignent dans la sensualité, si esclaves qu'eux-mêmes semblent de leurs sens, si profond que paraisse le pouvoir de leur art sur notre sensibilité, sont le résultat d'un travail proprement abstrait dont nous goûtons, même sans la comprendre, la mathématique obscure.
**
Je ne descendrai plus à présent jusqu'à vouloir justifier les formes ou le dessin de ces peintres. J'ai essayé avec trop de sérieux de caractériser leur esthétique et ses intentions pour vouloir relever des plaisanteries qui circulent.
Je ne sais pas s'ils dessinent bien ou mal ; je ne sais pas ce que c'est que de bien dessiner, si c'est autre chose que d'être impressionné par un mouvement et de l'évoquer en signes qui m'émeuvent. Je sais que les objets qu'ils représentent, ou les sensations qu'ils évoquent, que les formes qu'ils créent, m'enchantent. Je dirai plus : elles arrivent à gouverner mon imagination et mes sens ; je vois par eux. Je fais à mon tour confusément des Bonnards, des Vuillards, des Roussels comme je lis des Vallottons; j'en emplis la nature ou je fais d'après eux la nature. [p. XIV]
Je ne dispose pas, pour me prononcer, d'autre norme, d'autres canons.
Mais je peux essayer de caractériser, de différencier ces très purs peintres qui sont des hommes réfléchis.
Vuillard, dont le raffinement me paraît le plus directement, le plus voluptueusement sensuel, me paraît aussi le plus impassible parmi la tendresse ou l'acuité des sensations qu'il évoque courageusement dans leur complexité. Sa volonté n'intervient dans le ragoût de ses combinaisons que pour marquer sa personnalité. Son unique souci est délibérément abstrait. Il semble demeurer d'autant plus abstrait d'intention qu'il est plus délicieusement, plus somptueusement sensuel.
Si sa sensibilité a quelque chose d'enivrant, il est assez subtil et ingénieux pour la maintenir toujours savamment en équilibre. J'ajoute qu'il n'est jamais plus à l'aise et qu'on ne le goûte jamais mieux que quand son imagination - je la voudrais dire musicale - peut se donner carrière sur d'assez amples surfaces : il faut des murs à sa magie.
Bonnard ne se défend pas de laisser partout percer sa fantaisie. Au gré de sa curiosité primesautière. Son dessin, spontané, profondément original, aigu, inoubliable, est particulièrement évocateur, 1l est aussi malicieux à ravir, d'une grâce souveraine, d'une hardiesse que rien n'arrête. Mais son goût, relevé, rare et un sentiment exquis, de la mesure lui donnent l'aisance qu'il faut pour faire jouer les formes et chanter les harmonies, les plus inattendues. L'intention qui paraît dans le plus léger de ses traits et le plus frêle en apparence de ses accents de couleur fait du moindre de ses croquis un objet complet, autonome. Il n'y a pas ici, entre toutes ses œuvres, un seul morceau - si étroit soit le rectangle – où [p. XV]
il ne ramasse et n'écrive vigoureusement une composition parfaite.
K.-X. Roussel est hanté d'images légendaires. Elles naissent et renaissent sous ses doigts avec une abondance et une facilité charmantes. Elles l'ont séduit et nous ravissent. Mais ce ne sont pour ses dons de peintre qu'autant de prétextes à imaginer des enveloppes précieuses, des harmonies rares et à en réaliser dont la généralité s'amplifie à mesure qu'il mûrit et se développe. Or, son éloquence, qui paraît si aisée, il n'en préserve le charme que par le souci de la retenir toujours sévèrement au bord de tout bavardage et parce qu'il ne se permet que d'indiquer des développements ou d'en poursuivre d'imprévus. La fraîcheur de ses combinaisons demeure obstinément hautaine, à quelque éclat, a quelque féerie qu'elle monte, à quelque délicatesse qu'elle s'attarde tendrement.
J'ai remarqué que jamais en parlant de ces peintres qu'il comprend, Thadée Natanson ne s'avise de formuler une réserve ou une objection. Aucune attitude avec laquelle je sympathise davantage. Plus je vis dans la familiarité des œuvres que j'aime, plus je me satisfais complètement de les aimer complètement.

OCTAVE MIRBEAU." [p. XVI]
Catalogue Structure
"Conditions de la vente", p. VI
"Préface", p. VII-XVI
"Désignation des Tableaux", cat. no. 1-65, p. 1-37
Note
- "Le Vente aux enchères publiques aura lieu à Paris [...] le Samedi 13 Juin 1908, à deux heures.", p. IV
- "Exposition Privée dans la Galerie Bernheim Jeune, 15 Rue Richepanse, les Mercredi et Jeudi, de 10 heure à 6 heures.
Exposition Publique à l'Hotel Drouot, Salle N° 1 le Vendredi 12 Juin 1908, de 1 heure 1/2 à 6 heures", p. IV
- "Conditions de la vente : Elle sera faite au comptant. Les acquéreurs paieront dix pour cent en sus des enchères", p. VI
- Work descriptions are provided in catalogue.

+Gender Distribution (Pie Chart)

+Artists’ Age at Exhibition Start(Bar Chart)

+Artists’ Nationality(Pie Chart)

+Exhibiting Cities of Artists(Pie Chart)

+Types of Work(Pie Chart)

+Catalogue Entries by Nationality(Pie Chart)

Name Date of Birth Date of Death Nationality # of Cat. Entries
Albert André 1869 1954 FR 1
Pierre Bonnard 1867 1947 FR 19
Paul Cézanne 1839 1906 FR 1
Eugène Delacroix 1798 1863 FR 1
Honoré Daumier 1810 1879 FR 1
Constantin Guys 1802 1892 FR 2
Albert Marquet 1875 1947 FR 1
Odilon Redon 1840 1916 FR 1
Ker-Xavier Roussel 1867 1944 FR 7
Georges Seurat 1859 1891 FR 1
Félix Vallotton 1865 1925 CH 1
Louis Valtat 1869 1952 FR 2
Edouard Vuillard 1868 1940 FR 27
Recommended Citation: "Collection Thadée Natanson." In Database of Modern Exhibitions (DoME). European Paintings and Drawings 1905-1915. Last modified Nov 4, 2019. https://exhibitions.univie.ac.at/exhibition/1266