exhibition

Exposition Van Dongen


ID: 185, Status: proof read
Exhibition period:
Nov 25‒Dec 8, 1908
Type:
solo
Organizing Bodies:
MM. Bernheim-Jeune & Cie
Quickstats
Catalogue Entries: 89
Types of Work: painting and drawing: 76, other medium: 13
Artists: 1
Gender: female: 0, male: 1
Nationalities: 1
collapse all Catalogue View List View
Date Title City Venue Type
Date Title City Venue # of common Artists
Jan 27‒Feb 8, 1913 Exposition Van Dongen Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
Dec 4‒16, 1911 Oeuvres Nouvelles de Van Dongen Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
Oct 23‒Nov 11, 1905 Kees van Dongen Paris Galerie Druet 1 artists
May 24‒Jun 17, 1906 Tentoonstelling van Schilder- en Teekenwerk van Kees van Dongen Rotterdam Rotterdamsche Kunstkring 1 artists
Jun 6‒24, 1911 Exposition Van Dongen Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
Jan 16‒Feb 15, 1905 Exposition de Peintures et Dessins Paris Galerie B. Weill 1 artists
Feb 25‒Mar 25, 1905 Exposition de Dessins, Aquarelles & Peintures Paris Galerie B. Weill 1 artists
Jun 7‒8, 1911 Collection Henry Bernstein Paris Hôtel Drouot 1 artists
Feb‒Mar 1910 XXXI. výstava S. V. U. Manes. Les indépendants [XXXI. Exhibition of the Union of Fine Artists Manes. Les Indépendants] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 1 artists
Jan 21‒Feb 2, 1911 XIII. Jahrgang. Winter 1910/11. VI. Ausstellung. Neue Künstler-Vereinigung München Berlin Paul Cassirer 1 artists
Mar 9‒Apr 14, 1912 La Libre Esthétique. La dix-neuvième Exposition à Bruxelles Brussels Brussels (exact location unknown) 1 artists
Oct‒Nov 1913 Erste Ausstellung Berlin Neue Galerie 1 artists
Sep 1‒14, 1910 Neue Künstlervereinigung München E.V., Turnus 1910-1911. [II. Ausstellung] Munich Moderne Galerie (Heinrich Thannhauser) 1 artists
Jul‒Aug 1907 Tentoonstelling van Aquarellen en Teekeningen Moderne Meesters en een collectie Teekeningen van Kees van Dongen [Exhibitions of Aquarelles and Drawings Modern Masters and a Collection Drawings of Kees van Dongen] Amsterdam Kunsthandel C. M. Van Gogh 1 artists
Oct 6‒Nov 5, 1911 Internationale Tentoonstelling van Moderne Kunst. Moderne Kunst Kring Amsterdam Stedelijk Museum 1 artists
Nov 7‒Dec 8, 1913 Moderne Kunst Kring (Cercle de l'Art Moderne) Amsterdam Stedelijk Museum 1 artists
May‒Jun 1914 46. výstava S.V.U. Manes v Praze (členská) [46. (Member's) Exhibition of the Union of Fine Artists Manes in Prague] Prague [Pavilion in Kinsky Garden] 1 artists
1913 Бубновый валет [Bubnovy'j valet : Jack of Diamonds] Saint Petersburg [Dom Shvedskoj Czerkvi] 1 artists
Oct 6‒Nov 7, 1912 Moderne Kunst Kring (Cercle de l'art moderne). Ouvrages de Peinture, Sculpture, Dessin, Gravure Amsterdam Stedelijk Museum 1 artists
May 1‒15, 1912 Salon de Mai 1912, Première Exposition Marseille Ateliers du Quai Rive-Neuve 1 artists
May 17‒28, 1910 Nus Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
Jan 9‒Feb 1913 Die Neue Kunst Vienna Galerie Miethke 1 artists
Sep 1913 A XIX. század nagy francia mesterei [The Great French Masters of the XIX. Century] Budapest Ernst Múzeum 1 artists
Oct 5‒Dec 31, 1912 Second Post-Impressionist Exhibition. British, French and Russian Artists London Grafton Galleries 1 artists
Jan 23‒Feb 26, 1912 Выставка Картин Общества Художников "Бубновый Валет" [Vy'stavka Kartin Obshhestva Khudozhnikov "Bubnovy'j Valet" : Exhibition of Paintings by "Jack of Diamonds Association of Artists"] Moscow Moscow (exact location unknown) 1 artists
Dec 19‒30, 1910 La Faune Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
Oct 1912 Neue Kunst. Erste Gesamt-Ausstellung Munich Hans Goltz 1 artists
Jul 16‒Oct 9, 1910 Ausstellung des Sonderbundes Westdeutscher Kunstfreunde und Künstler Dusseldorf Städtischer Kunstpalast 1 artists
Apr 27‒Jun 19, 1910 Nemzetközi Impresszionista kiállítás [International Impressionist Exhibition] Budapest Művészház 1 artists
Aug‒Sep 1913 Neue Kunst. II.Gesamtausstellung Munich Hans Goltz 1 artists
1913 XXVI. Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 1 artists
Dec 16, 1907‒Jan 4, 1908 Portraits d'Hommes Paris MM. Bernheim-Jeune & Cie 1 artists
1908 Fünfzehnte Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 1 artists
May 2‒Jun 7, 1910 (Apr 19‒May 25, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Saint Petersburg Vladimir Izdebsky 1 artists
Apr 1910 Zwanzigste Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 1 artists
Jun 25‒Jul 20, 1910 (Jun 12‒Jul 7, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и графики [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i grafiki : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Riga Vladimir Izdebsky 1 artists
Dec 17, 1909‒Feb 6, 1910 (Dec 4, 1909‒Jan 24, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выставка картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'stavka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Odessa Vladimir Izdebsky 1 artists
1911 XXII. Ausstellung der Berliner Secession Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 1 artists
Dec 1908 Sechzehnte Ausstellung der Berliner Secession. Zeichnende Künste Berlin Ausstellungshaus am Kurfürstendamm 208/9 1 artists
Feb 26‒Mar 27, 1910 (Feb 13‒Mar 14, 1910 o.S.) Салон. Интернациональная выстака картин, скульптуры, гравюры и рисунков [Salon. Internaczionalʹnaya vy'staka kartin, skulʹptury', gravyury' i risunkov : Salon. International Exhibition of Paintings, Sculpture, Prints and Drawings] Kiev Vladimir Izdebsky 1 artists
May 25‒Sep 30, 1912 Internationale Kunstausstellung des Sonderbundes Westdeutscher Kunstfreunde und Künstler zu Cöln Cologne Städtische Ausstellungshalle am Aachener Tor 1 artists
Oct 1‒Nov 8, 1908 Salon d'Automne. 6e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 1 artists
Mar‒Jun 1913 Prima Esposizione Internazionale d'Arte della "Secessione" Rome Palazzo dell'Esposizone 1 artists
Apr 30‒Jun 11, 1911 Vereeniging Sint-Lucas. Een en Twintigste [21.] Jaarlijksche Tentoonstelling Amsterdam Stedelijk Museum 1 artists
Sep 7, 1907 Stedelijke Tentoonstelling van Kunstwerken van Levende Meesters [Urban Exhibition of Works of Art of Living Masters] Amsterdam Stedelijk Museum 1 artists
Oct 6‒Nov 15, 1906 Salon d'Automne. 4e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 1 artists
Oct 18‒Nov 25, 1905 Salon d'Automne. 3e Exposition Paris Grand Palais des Champs Elysées 1 artists
Opening Hours
10am-6pm sundays excepted
Catalogue
Exposition Van Dongen. 1908.
Holding Institutions: Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Bibliothèque nationale de France
Preface
Leblond, Marius-Ary: Préface, p. 1-8

"Le talent et l’originalité de Kees van Dongen, en des ondulations de lignes et des arlequinades de vives couleurs, atteignent à leur plus complexe virtuosité dans ses portraits de visages, de corps et de mouvements d’acrobates, clownesses, pitres et écuyères. Ce ne sont pas, dans leurs ensembles de lumières et de silhouettes vibrantes, les grandes scènes éblouissantes des music-halls qui le séduisent, mais le détail, l’unité et la particularité des êtres des cirques, les spécialisations typiques et les individualités des mouvements et des poses dans leur configuration décorative, leurs attaches, leur poursuite et leur équilibre. L’équilibre des lignes dans un corps toujours en puissance de mobilité et l’équilibre des couleurs à la surface de la chair sur laquelle se posent ou se balancent les colorations de la lumière, cinématographique en son essence, toutefois constamment surprise en instantanés où elle se dissocie et s’analyse : voilà ce que nous avons le plus de joie fondamentale, de jouissance spontanée, instable et artiste, à admirer dans ses toiles inspirées par les spectacles de fêtes parisiennes ou hollandaises.

On l’éprouve surtout devant plusieurs de ses nus, à la fois très parisiens, même baudelairiens, et très sauvages, primitifs, océaniens par ligne simpliste et la polychromie distribuée. Il recherche et décompose les harmonies de la peau rosée, où il découvre des acidités vertes, des rouges de mandarine sanguine, des jaunes phosphoreux, des lilas vineux, des bleuités électriques : alors, au lieu de juxtaposer en touches serrées ces nuances diverses, il les répartit isolément chacune à des surfaces larges délimités, et de loin par la justesse des rapports et la rythmique mesure de la division, il obtient les combinaisons d’ensemble les mieux proportionnées, savoureuses, neuves et vraies.
Ce procédé, analogue dans sa complexité plus subtile à celui des Africains teignant de bleu une jambe, de blanc l’autre jambe, de jaune un bras et de vert l’autre bras de leurs statuettes, est parfaitement adapté À la représentation dans la peinture contemporaine des êtres et effets de cirques sous les éclairages acétyléniens en projections successives telles que des feux tournants de phares d’ « attractions » ; il semble même avoir été déterminé par leur observation quotidienne.

Pour le compléter, l’artiste, décomposant aussi le liseré de lumière plus fluide et blonde qui veloute les contours des corps dans l’atmosphère, double chaque ligne essentielle des membres d’une bande de coloration complémentaire, sorte de maquillage schématique qu’il étend des traits du visage, que seul les actrices ont l’habitude de farder, à tous les autres du buste et des jambes : il cerne ses formes de larges traits vermillon, indigo, noir, vert, gris d’argent, violet, pourpre, qui, très habilement, très scéniquement disposés, exaltent le modelé dans ses rondeurs intenses et en même temps ajoutent leur valeur aux nuances voisines du corps dans leurs consistances capiteuses et leur verdeur presque vénéneuse : harmonie d’outremer sur vert minéral, de minimum sur lie-de-vin, oui ont d’étranges « bouquets » raffinés et sauvages comme d’un écrasement de fleurs et de fruits mêlant leurs pulpes sur la musculature des formes. L’artiste périt la substance de ses chairs avec des verts où le jour s’argente, des rose-thé jaspés de jaune, des blancs calcaires marbrés de lilas, des azurs tachetés de soleil. Animées dans leur esquisse synthétique de ces colorations qui se propagent en ondulations fluorescentes, les faces empourprées et verdissantes, les joues cramoisies et bosselées, les bouches fleurissant dans un enveloppement de lumière-chair donnent la sensation du mystère en pleine lumière charnelle. Et dans l’ensemble du morceau s’affirme une grandeur sculpturale par la façon de poser le nu dans sa libre plénitude, de caractériser par de la polychromie la enluminure du corps dévêtu à la clarté. On goûte là en peinture une joie analogue à celle qu’inspirent les sculptures javanaises ou cambodgiennes.

Dans les toiles où Kees van Dongen ne présente guère que les têtes, les mêmes belles orgies barbares de lumières orientales éclairent les faces, composant la psychologie avec le caractère pictural particulier. Voyez l’admirable Fille à la fleur écarlate (n° 61), d’une sexualité jouisseuse de lutteuse assoupie, avec son sourire frais, ivoirin et charnu dans une chair presque adipeuse, son visage d’un modelé à demi écrasé de volupté dans un coloris d’alcôve, sa chevelure laineuse et érébéenne, - avec cette fleur rouge qui fait plus partie de l’être que la chair même comme physiologiquement dans le corps le sexe n’est qu’un épiphyte. La relation de la pose et des tons est parfaite. Dans La femme à l’enfant (n° 46), d’un subtil raffinement en la crudité des tons (bracelet blanc améthysté sur bras vert), toute la figure, toutes les teintes sont tendues vers le baiser, les yeux faits de leur seule fermeture : c’est une expressivité enluminée. Ailleurs, des clowns sont vus en jouets, réalisant des expressions humaines dans leurs visages de poupées de bois. Tel autre, un portrait d’acteur hollandais, Modjesko soprano singer (n° 45), module sa silhouette chantante et insexuée dans une barbarie de safran et de grenade : ici la peinture condense en art l’affiche ; le personnage est lui-même une affiche, hurlant en rouge. Cette peinture présente une manière nouvelle d’art voisin de l’affiche, mais supérieur, autrement savoureux, offrant la jouissance pulpeuse de la peinture avec une fraîcheur épicée : un art virtuosement fantasmagorique.

Même dans les portraits délicatement fantômatiques de femmes du monde, les figures sont comme des masques, d’une lueur de phosphore, avec des bouches cerise feu et des orbites d’un bleu de poupée peinte, - que ce soient la cire des minois parisiens aux yeux trop grands et comme fascinateurs au milieu des laineuses colorations rouges des châles et vêtements, ou ces blêmes Hollandaises dressant sur un cou blanchâtre une bouche lie de vin dans un visage chaudement blafard, exsangue et fardé – fardé par l’atmosphère chlorotiques. Sclérotiques, sourcils et chevelure bleus, ovale jauni où pommettes et joues roses luisent, ovale bosselé comme un étain par de la patine, yeux d’idoles…, ce sont les idoles européennes, ces femmes de notre civilisation cosmétiquée et théâtreuse ; ce sont des Portraits artificiels, étranges et séduisants par cet aspect d’hallucination dans le souvenir qui est rendu par le cerne.

Cependant, quelque chose de doux, toujours, domine dans ces effets singuliers, ces physionomies et colorations déliquescentes, ces mascarades de nuances, ces phénomènes d’éclairages hybrides, ces luminosités électriques. Et il y a des portraits entièrement tendres, léchés de blondeur sur des fonds d’or mou. Une douceur naturelle y est fascinante autant que les plus violentes interprétations de visages d’actrices, et assoupissante. Elle se retrouve dans les paysages qui ont une simplicité d’estampes, tableaux de firmament d’un bleu calcaire, - quartiers de Montmartre en fer-blanc sale sous des temps plombagineux, - averses de lumière sur Paris par un ciel haut comme sur l’Océan, - ciels retombant en grosses gouttes de lumière bouseuse sur des champs flous, des prairies vert cru, des chaumes blondissants, - ciel fumé de vapeurs de pluie sur un barbotis de maisons pareil à un clapotis de pluie, - geyers de nuages, - nues blanches s’effilochant comme de gros chrysanthèmes du Céleste Empire, - marines sous des lumières boréales, - bateaux portés par une eau bleue gonflée d’émotion dans la tranquillité des tons. Elle assagit les interprétations. Et l’impression d’une grande innocence d’âme, fraîche, septentrionale, se communique par delà ces recherches virtuoses d’un art moderniste où les violences ont de la placidité naturelle comme dans les débauches des Flamands.
Marius-Ary Leblond
Catalogue Structure
"Peinture à l'huile", cat. no. 1-64, p. 11-18

"Aquarelle", cat. no. 65-75, p. 19-20

"Pastel", cat. no. 76, p. 21

"Sculpture", cat. no. 77-79, p. 22

"Céramique (Faïences stanifères André Methey)", cat. no. 80-89, p. 23-24
Additional Information
Other Mediums listed
Note
preface: by Marius-Ary Leblond, p. 1-8

works are listed by type of work and within this category by year

sculpture & céramique: p. 22-24

+Gender Distribution (Pie Chart)

+Artists’ Age at Exhibition Start(Bar Chart)

+Artists’ Nationality(Pie Chart)

+Exhibiting Cities of Artists(Pie Chart)

+Catalogue Entries by Type of Work(Pie Chart)

+Catalogue Entries by Nationality(Pie Chart)

Name Date of Birth Date of Death Nationality # of Cat. Entries
Kees van Dongen 1877 1968 NL 76
Recommended Citation: "Exposition Van Dongen." In Database of Modern Exhibitions (DoME). European Paintings and Drawings 1905-1915. Last modified Nov 4, 2019. https://exhibitions.univie.ac.at/exhibition/185